Divers citéS diffuse les sciences humaines et sociales par le biais :

  • d’ateliers d’ethnographie 
  • la création de supports de médiation
  • la formation des adultes 
  • la participation à des conférences, comités scientifiques, laboratoires d’idées
  • la conduite d’études qualitatives et de recherches-actions
  • le transfert de recherches auprès des acteurs concernés
  • la conception et l’accompagnement de projets en co-construction avec les acteurs (innovation sociale)

Pour favoriser une appropriation citoyenne des sciences humaines et sociales,

Divers citéS propose les expertises suivantes :

Ateliers d’ethnographie

L’objectif d’un atelier d’ethnographie est de transmettre au grand public (dès l’école primaire !) la méthode de recherche de l’ethnologue : formuler un questionnement, construire des outils d’enquête, aller sur le terrain pour collecter des données, écrire et analyser les résultats de l’enquête puis inventer une forme de restitution publique.

Atelier d'ethnographie Découverte des métiers maritimes

Atelier d’ethnographie – Des collégiens de Douarnenez interrogent un professionnel du nautisme, fev. 2014.

Les ateliers d’ethnographie permettent une déconstruction des idées préconçues ou « stéréotypes » sociaux et culturels.


 Création de supports de médiation scientifique

En lien avec une demande (éducateurs, enseignants, collectivité publique, association, institution culturelle…), Divers citéS crée des outils de médiation de contenus issus des sciences humaines et sociales (supports d’exposition, albums jeunesse, jeux de société, ouvrage grand public, documentaire sonore et/ou audiovisuel, inventaire du patrimoine culturel…)

Intreview des témoins et rédaction des supports d'exposition "Ma première émotion à la voile", Cité de la Voile, Lorient, 2013/2014.

Exposition « Ma première émotion à la voile », Cité de la voile Eric Tabarly, Lorient, 2013/2014  Interview des témoins et rédaction des supports.


 Formation d’adultes

La formation est un dispositif permettant le transfert et l’appropriation :

  • des méthodes des sciences humaines et sociales,
  • de résultats de recherche des sciences humaines et sociales utiles aux apprenants.
Formation Laboscop

Formation des entrepreneurs-salariés de la CAE Chrysalide – 2013

Les formations proposées reposent sur la verbalisation, l’écriture et l’analyse des représentations des participants par eux-mêmes. L’objectif de la formation est d’amener les apprenants à être autonomes.

Les formations peuvent être conçues comme des formations-actions, l’objectif étant la conception d’un nouvel outil, dispositif, etc. répondant aux besoins des stagiaires.


 Participation/animation conférences, tables rondes, rencontres, ateliers

En lien avec une expertise de recherche ou de médiation, Divers citéS intervient soit comme :

  • participant
  • animateur ou coordinateur

dans des conférences, tables rondes, rencontres, ateliers organisés soit pour le grand public lors de manifestations culturelles, soit pour un public plus spécialisé.

Table ronde Innovation sociale, Pleben, 2012

Table ronde Innovation sociale, Pleyben – 2012


 Etudes qualitatives

La pratique des études qualitatives est au cœur du métier de l’ethnologue, science humaine et sociale très complète alliant :

  • conduite dentretien
  • observations de terrain
  • prise en compte de la place du chercheur dans le dispositif d’enquête.

En entreprise, elles sont utilisées dans les études de marché amont, tout particulièrement pour les innovations d’usages et les innovations de rupture.


 Recherches-actions

Les recherches-actions visent une transformation de la réalité et la production de connaissances sur ce changement.

Elles sont menées par les acteurs concernés, qui  adoptent une posture de chercheur, en partenariat avec des chercheurs de métier.


 Transfert de recherche et valorisation des recherches en Sciences Humaines et Sociales

Pour produire de l’innovation à partir de travaux de recherche de laboratoires, les entreprises font du « transfert ». Du côté des laboratoires, on parle de « valorisation » des recherches.

Aujourd’hui, aussi bien du côté des laboratoires que des entreprises, l’innovation est le plus souvent pensée comme technologique et « top-down » (ou descendante).

Or, l’innovation adaptée aux sociétés de demain, dites « de la connaissance », « inclusives » est aussi une innovation dans laquelle les sciences humaines et sociales jouent un rôle essentiel, plaçant les acteurs et les institutions sociales au centre, en adoptant une démarche ascendante, ou « Bottom-up » :

  • innovations de service
  • innovations d’organisation
  • innovations d’usage
  • innovation sociale, dès lors qu’elle est menée en co-construction avec les acteurs concernés


Fatal error: Call to undefined function http_response_code() in /home/diversci/www/wp-content/plugins/wp-cerber/cerber-load.php on line 4979